Ce site web n'est que partiellement utilisable
Veuillez activer les cookies dans votre navigateur pour pouvoir utilisez ce site web.

Israël et Les Fromages de Suisse

Mêlant influences arabes et méditerranéennes, mais aussi de toutes les diasporas juives venues d’Europe, du Maghreb, de Turquie, d’Iran et d’Asie centrale, la cuisine israélienne, est chargée d’histoire et ouverte à la modernité, riche en saveurs d’herbes et d’épices.

Saveurs du Sud

La cuisine c’est d’abord un terroir. La cuisine israélienne partage les aliments emblématiques du pourtour méditerranéen : olives, blé, pois chiches, poissons, tomates, courgettes, aubergines. Les fruits «et légumes frais sont abondants et très utilisés. Notamment les agrumes (citrons, oranges, pomelos, figues, grenades, mais aussi bananes, mangues et kiwis, qui poussent grâce au climat tropical près du lac de Tibériade.

Melting pot

En intégrant des aliments et des techniques culinaires venues d’Afrique, d’Asie et d’Europe, les israéliens ont créé un véritable melting pot. Beaucoup de plats sont communs avec les cuisines méditerranéennes et moyen-orientales, comme les falafels, le houmous. Les Juifs d'Europe ont apporté des plats comme le schnitzel, l’escalope de veau panée typique de Vienne, ou le kugel, sorte de pudding à base de pâtes ou de pommes de terre. Les Juifs sépharades les bourekas, de délicieux patés à la viande ou au fromage dans une pâte filo.

Ceux du Yémen ont apporté la Jachnun, sorte de pâtisserie légèrement sucrée ou le malawach, épaisse galette composée de minces couches frites à la poêle. Du Maghreb plusieurs plats, comme le couscous, la harissa, la chakchouka (une forme de poêlée de poivrons, oignons, piments et tomates, à laquelle on rajoute à la fin des œufs. Les Arabes israéliens sont connus pour les pâtisseries comme le kanafeh, pâtisserie à base de cheveux d’ange, de fromage et de beurre, et les Druzes pour leur labneh, yaourt épaissi.

Des idées recette

  • La Chakchouka est une préparation ressemblant à la ratatouille ou la pipérade avec cumin et piment doux. Elle peut se déguster chaude ou froide, accompagnée d’une brochette de dés d’Emmentaler AOP suisse et dès d’agneau rôti.
  • Shakshuka. Dans une poêle faire revenir oignon, poivron, ail. Ajouter du cumin et paprika et des tomates. Faire mijoter. Ajouter des œufs pochés. Recouvrir de Gruyère AOP suisse râper et de coriandre ciselée.
  • Paschtida de courgettes. Faire cuire des courgettes à l’eau. Les presser. Battre des œufs en omelette, ajouter du Vacherin Fribourgeois AOP et du Sbrinz AOP, râpé et les courgettes. Enfourner.
  • Malawah. Le sandwich, incontournable de la cuisine en Israël. Dans du pain pita, mettre des tranches d’aubergine grillées, des oignons frits, concombre, malossol, poivrons grillés, coriandre, œufs durs, sauce piquante et lamelles de Raclette du Valais AOP.
  • Salade d’herbes. Mélanger de la roquette, du persil plat, des feuilles de basilic, d’aneth, de coriandre, assaisonner avec du jus de citron, huile d’olive, miel. Ajouter des amandes effilées grillées, des cranberries sèches. Servir avec une Tomme Vaudoise légèrement grillée saupoudrée d’amandes effilées.
0

À propos des cookies sur ce site: En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant, ainsi qu'à nos partenaires, de vous reconnaître et de comprendre comment vous utilisez notre site web. En savoir plus .