Ce site web n'est que partiellement utilisable
Veuillez activer les cookies dans votre navigateur pour pouvoir utilisez ce site web.

Le Papet Vaudois

Découvrez le délicieux « papet vaudois » et le canton de Vaud.

La cuisine suisse est à l’image du pays : diverse, en raison de la pluralité linguistique et du relief accidenté qui séparait les villages, robuste, paysanne, faisant bon usage des ingrédients de saison. Chaque mois nous vous présentons une recette typiquement suisse et sa région d’origine.

Le canton de Vaud

Le canton de Vaud situé à l’ouest de la Suisse, entre les lac Léman et Neuchâtel offre aux visiteurs des paysages d’exception.

Descendant en pente douce des coteaux du Jura pour plonger dans le Lac Léman, remontant au sommet des Alpes, la variété de ses paysages charmera les randonneurs. Châteaux, bourgs pittoresques, hameaux fortifiés, villages vignerons bordant le Léman, chalets d’alpages, glaciers, les raisons de visiter le canton sont nombreuses !

Pays de soleil et de montagnes, de lacs et de vignobles, le canton de Vaud est une région principalement rurale, riche de trois lacs, de larges plateaux et de coteaux bien exposés, elle possède tous les atouts pour la production de produits de qualité.

Trois lacs encadrent le canton

Les Vaudois sont fiers des trois lacs qui bordent le territoire du canton. Au sud, le lac Léman attire chaque année des milliers de touristes et plaisanciers. Sur les paisibles rives du lac, le très romantique château de Chillon, immortalisé par Rousseau dans LaNouvelle Héloïse, visité par Hugo, Lord Byron, et peint par Courbet mérite une visite ! Au nord, le lac de Neuchâtel, décrit également par Rousseau dans les Rêveries d’un promeneur solitaire est magnifique. Vous pouvez découvrir le plus petit lac de Morat, surplombé par la ville du même nom qui a conservé son architecture médiévale (château, remparts, ruelles pittoresques…).

La magnifique Riviera vaudoise

Elle s’étend de Vevey à Villeneuve, le long du Léman. Elle est appréciée des nombreux touristes pour son magnifique panorama sur l'entrée de la vallée du Rhône, sur les rives et les montagnes du Chablais et sur le Lavaux, pour sa douceur méridionale, mais également pour son étonnante programmation culturelle (musique, spectacle de danse, opéras et musées). La Riviera vaudoise réunit harmonieusement une vue magnifique sur les Alpes et une végétation marquée par la douceur méridionale, elle a su charmer Courbet, Kokoschka, Charlie Chaplin et tant d’autres.

Des spécialités gourmandes au goût de terroir… et des restaurants haut perchés

Ne manquez pas les poissons de lacs, délicats et fins, les vins savoureux, le saucisson neuchâtelois cuit dans la braise, la « fée verte » ou absinthe… en traversant les nombreux petits villages pittoresques qui ont gardé leur authenticité dans une nature intacte et généreuse. Mais le canton de Vaud offre également aux visiteurs deux restaurants d’exception. Aux Diablerets, le Glacier 3000, du célèbre architecte italien Mario Botta, perché sur un glacier à plus de 3000 mètres, offre un cadre exceptionnel. A Leysin, le restaurant tournant le Kulkos, situé à 2000 mètres, offre un panorama exceptionnel.

La recette traditionnelle du canton de Vaud, le Papet Vaudois

Cette délicieuse potée suisse se prépare avec des poireaux, des pommes de terre et des saucisses au chou, parfois remplacées par des saucisses au foie ou par un saucisson vaudois. On ajoute parfois du vin blanc et de la crème. Les légumes doivent être cuits jusqu’à l’obtention d’une « papette », sorte de purée épaisse écrasée à la fourchette. 

Le papet est traditionnellement préparé pour le 24 janvier, pour fêter l’anniversaire de l’indépendance du canton (1798) : Le blanc de la pomme de terre et le vert du poireau rappellent les couleurs du drapeau. Il est à peu près certain, néanmoins, que la recette est beaucoup plus récente. Il se popularise dans la seconde moitié du 19ème siècle. La saucisse aux choux est plus ancienne : les Vaudois l’ont inventé au du 18ème siècle, quand une douloureuse restriction de viande s’abattit sur le canton, afin de compenser la viande manquante.

Le papet mijote doucement tandis que vous servez votre apéritif et votre entrée. Un papet n'est jamais trop cuit. Mijotant à feu doux, il attend sagement vos hôtes.

Le Papet Vaudois au Gruyère AOP suisse

Ingrédients pour 4 personnes

  • 2 saucisses aux choux
  • 4 poireaux verts (800g)
  • 300 g de pommes de terre (Agria) épluchées
  • 30 g de beurre (ou saindoux)
  • 2dl de chasselas Vaudois
  • Sel
  • Gruyère AOP suisse

Préparation

Mettre les saucisses dans une casserole et recouvrir d’eau froide. Mettre sur le feu et cuire 45 environ sans faire bouillir.

Couper les pommes de terre en petits dés. Laver les poireaux et les détailler en gros rectangles.

Déposer le beurre au fond d’une cocotte, puis les poireaux. Saler légèrement et faire suer à couvert. Lorsque les poireaux sont « tombés », qu’ils ont rendu leur eau de végétation, déglacer avec le vin blanc et ajouter les pommes de terre coupées en petits dés.

Poursuivre la cuisson à couvert en ajoutant de temps à autre un peu d’eau de cuisson des saucisses pour éviter que cela attache au fond de la casserole. (En plus cela va parfumer légèrement votre papet).

Lorsque les pommes de terre sont cuites, mélanger avec une spatule en bois afin d’en écraser une partie et d’effilocher le poireau.

Égoutter les saucisses et les percer au-dessus de la casserole de papet pour récupérer le jus.
Mélanger à nouveau pour incorporer le jus. Couper les saucisses en deux et les dresser sur le papet, saupoudrez de Gruyère AOP suisse râpé les poireaux et pommes de terre.

0

À propos des cookies sur ce site: En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant, ainsi qu'à nos partenaires, de vous reconnaître et de comprendre comment vous utilisez notre site web. En savoir plus .