Ce site web n'est que partiellement utilisable
Veuillez activer les cookies dans votre navigateur pour pouvoir utilisez ce site web.

Un tour de Suisse, à la rencontre de ses fromages : le Vacherin Fribourgeois AOP et le canton de Fribourg insolite

Une immersion dans le canton de Fribourg et ses curiosités linguistiques, géographiques et gastronomiques

A cheval sur les aires linguistiques francophone et germanophone, le canton de Fribourg recèle de nombreuses curiosités linguistiques, touristiques et gastronomiques méconnues. Nous vous proposons une liste non exhaustive de petites pépites à découvrir lors de votre prochain voyage en Suisse !

  • Le Cantorama

L’ancienne église romane de Jaun Dorf (Bellegarde en français), datant du 13ème siècle, a été transformée en Maison du Chant (Cantorama). D’abord dédiée au célèbre art choral fribourgeois, elle s’est peu à peu ouverte à d’autres styles musicaux et aux artistes étrangers. Pendant la saison des concerts, de juin à octobre, les mélomanes peuvent y écouter chaque week-end de magnifiques concerts classiques, baroques ou des chorales. L’intérieur de l’ancienne église avec, au plafond, les peintures baroques de Gottfried Locher, et de sublimes peintures du moyen âge dans le chœur et avec des ouvertures lumineuses, a trouvé son équilibre, en 2011, avec la remarquable reconstruction de l’orgue historique de 1786.

Les églises du canton de Fribourg

Les amateurs pourront visiter de nombreuses églises et édifices religieux remarquables dans le canton de Fribourg. L’église de Môtier, au bord du lac de Morat, est l’une des plus anciennes de Suisse. Le temple a été construit au 11ème siècle. La tour du clocher, qui date du 13ème, est de style roman tandis que le chœur, construit au 15ème siècle, est de style gothique campagnard. L’agrandissement du bâtiment par la nef date de 1826. Elle se caractérise par 2 chapelles latérales gothiques, donnant l'impression d'une église avec transept. Elle est devenue réformée depuis le 16ème siècle.

La capitale Fribourg compte de nombreuses petites chapelles. La plus connue est sans conteste la chapelle de Lorette, édifice baroque de 1647-48, miniaturisation de la Santa Casa de Loreto en Italie. Elle offre une vue magnifique sur la Vieille-ville. La chapelle mariale de Notre-Dame de Bourguillon est un sanctuaire de pèlerinage depuis le 15ème siècle, date de sa construction. A l’intérieur, la Vierge à l’enfant date du deuxième quart du 14ème siècle. La chapelle de Pérolle offre un style gothique flamboyant. L’église et le couvent des Cordeliers, installés dans une église franciscaine datant du 13ème siècle, présentent un aménagement intérieur médiéval exceptionnel : stalles parmi les plus anciennes de Suisse, Retable du Maître à l’œillet de 1480, Retable de Furno de 1513 (l’un des plus précieux de Suisse) et Retable de saint Antoine de Padoue, exécuté par Hans Fries en 1506.

L'Espace Jean Tinguely et Niki de saint Phalle

L'Espace est un lieu qui rend hommage à deux grandes personnalités artistiques de la deuxième moitié du XXe siècle. Jean Tinguely et son épouse Niki de saint Phalle ont profondément marqué la vie culturelle et artistique de Fribourg.

C'est un ancien dépôt des tramways à proximité du Musée d'Art et d'Histoire de Fribourg qui abrite l'Espace Jean Tinguely - Niki de saint Phalle. Il a été aménagé pour accueillir les créations des deux artistes.
Jean Tinguely était un génie de l'Art en mouvement. Ses sculptures ont peu à peu évolué vers des œuvres sollicitant simultanément plusieurs sens : la vue, l'ouïe, le toucher, et même parfois l'odorat. Niki de St Phalle, artiste née en France, était l'épouse de Jean Tinguely. Ses œuvres les plus remarquées restent les" Nanas" que l’on peut admirer à côté du musée Beaubourg à Paris

Le vacherin Fribourgeois AOP

Les inconditionnels de la fondue ne jurent que par le Vacherin Fribourgeois AOP : pas de fondue réussie sans ce fromage onctueux et gourmand typiquement suisse. Les gourmets l’apprécient également en plateau pour son goût subtil, qui devient de plus en plus aromatique en vieillissant.

L’histoire du Vacherin Fribourgeois se perd dans les profondeurs de la civilisation du fromage du Pays de Fribourg, comme en atteste l’étymologie de son nom dérivé du latin vaccarinus (petit vacher). Ce jeune gardien de troupeau donnait un coup de main au vacher (vaccarius), qui trayait et soignait les vaches (vacca). Quoi de plus naturel que le Vacherin désigne ce petit fromage qu’à l’origine le vacher produisait pour son usage familial.  

Le Vacherin Fribourgeois AOP doit la finesse de son goût et sa force de caractère à la qualité des fourrages de la région de Fribourg, d’une méthode de fabrication ancestrale précieusement conservée de génération en génération et de son affinage qui varie de 9 à 25 semaines.

 

retour
0

À propos des cookies sur ce site: En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant, ainsi qu'à nos partenaires, de vous reconnaître et de comprendre comment vous utilisez notre site web. En savoir plus .