Comment apprendre le goût aux enfants ?

Comment apprendre le goût aux enfants ?

Apprendre les saveurs est l’une des étapes cruciales du développement des enfants, la diversité est la clé d’une expérience riche et d’une alimentation aussi savoureuse que saine. Mais comment faire pour que vos enfants dépassent le stade des frites et de la pizza ?

Le goût de l’enfant se façonne dès la grossesse de la mère, et pendant l’allaitement. Jean-Michel Borys explique que si celle-ci a consommé des produits riches en goût (ail, épices…), l’enfant sera moins difficile. Les premiers mois sont aussi décisifs. Dès 4 mois il faut commencer à faire gouter à votre bébé le maximum de légumes. Entre 4 et 6 mois il y a en effet une « fenêtre de tir » qui permet de minimiser les chances d’allergies futures. Il faut au début préparer des petites pots mono-légume ou alors avec un peu de pomme de terre et en changer tous les deux jours, afin de vérifier qu’il n’y a pas de réaction allergique. Une fois qu’un légume a été goûté vous pouvez vous en servir de base pour des petits pots plus complexes. Tous les légumes sont possibles, les classiques sont les carottes, les brocolis, les choux-fleurs, les petits pois, les haricots verts, les courgettes, les courges, les choux, les aubergines, etc. Vous pouvez utiliser des légumes surgelés, qui contiennent parfois plus de vitamines que les frais ! Dès 4 mois vous pouvez rajouter des céréales sans gluten dans deux de ses biberons.

Les fruits ne doivent intervenir que 15 jours plus tard, afin qu’il ne les préfère pas immédiatement aux légumes, à cause du plaisir procuré par le sucre. Le principe est le même que pour les légumes : vous pouvez utiliser tous les fruits – seul le kiwi faut débat – en vous servant de la pomme comme base, en changeant tous les deux jours. Il faut bien mixer les fruits avec un mixeur plongeant. La viande ne doit intervenir qu’à partir de 5 mois et demi ou 6 mois, en petites quantités mixées et mélangées aux légumes. Commencez par le jambon ou le poulet. Vous pouvez aussi lui donner du poison maigre, colin, daurade ou merlan. Le bœuf ne peut arriver qu’un peu plus tard, après le sixième mois.

A partir du sixième mois vous pouvez commencer à complexifier vos petits pots, avec un peu d’huile, un peu d’herbes aromatiques voire un peu d’épices. Vous pouvez également commencer à lui donner des céréales avec gluten. Pendant les 3 premières années n’hésitez pas à lui faire gouter le maximum de saveurs ! ce n’est qu’après que les premières phobies alimentaires apparaissent. C’est également à cet âge là qu’il vous faudra commencer à batailler pour lui permettre de continuer à apprécier une alimentation diversifiée. Il est de votre devoir de l’accompagner dans la découverte du goût, à travers différentes étapes, comme la préparation des repas ou les courses au marché et en grande surface. Il est également important d’apprendre à varier les plaisirs… N’hésitez pas non plus à l’impliquer au fur et à mesure dans votre cuisine.

Savoir faire apprécier textures, saveurs et couleurs

En offrant à son enfant une alimentation variée, c’est toute une palette de goûts, de textures et de couleurs qu’on lui apprend à aimer. Le croquant frais d’un poivron, l’amertume d’un pamplemousse, la couleur des épices, la saveur des herbes aromatiques… Autant de découvertes qui, même s’il n’apprécie pas tout d’emblée, élargiront ses goûts. La préparation influe aussi : faites-lui découvrir comment un même aliment peut être nuancé. Une pomme de terre par exemple, déclinée en frite, en écrasé, en mousseline, en salade, rissolées… Ou même une tomate, en coulis, farcie, en gazpacho…

Découvrir le fromage

Vous pouvez introduire les laitages (yaourt, petits suisses, fromage blanc, fromage frais) dès 6 mois, à condition qu’ils soient onctueux et peu salés, sans rajouter de sucre pour éviter qu’il développe une addiction à ce produit. Vers 8 mois il peut commencer à déguster du fromage, à condition de bien le préparer : du râpé d’Emmentaler AOP suisse fondu dans un petit pot, mais pourquoi pas également un petit morceau de fromage fondant, comme de la Tomme Vaudoise. Quand les dents sont là, vers 1 an, votre bébé peut goûter tous les fromages, en petite quantité : comme de très fines lamelles de Gruyère AOP suisse ou Tête Moine AOP. N’hésitez pas à éveiller ses papilles en lui faisant goûter des fromages forts en goût, comme du Vacherin Fribourgeois AOP, les bébés adorent ça !