Les meilleurs accords viande de porc et Les Fromages de Suisse

Tout est bon dans le cochon, dit-on… et c’est encore meilleur avec Les Fromages de Suisse ! Découvrez nos meilleures associations gourmandes.

S’il est parfois injustement déconsidéré – ne dit-on pas manger comme un porc ou on l’associe à tort à la saleté – le cochon accompagne l’homme depuis des milliers d’années, comme source de nourriture, à la fois savoureuse et abondante. Animal alimentaire par excellence, tout y est utilisé (chair, sang, graisse, abats, peau…). Le porc est la source de viande la plus économique que les Français consomment le plus (36 kg par an par personne).

Contrairement à ce que l’on croit souvent, la viande de porc n’est pas particulièrement grasse ! son apport calorique est voisin de celui de la viande de volaille. Contrairement au bœuf, la viande de porc n’est pas marbrée, il est donc facile de séparer le maigre du gras. De plus les lipides de la viande de porc contiennent en grande partie des acides gras insaturés, qui contribuent à prévenir l’apparition des maladies cardio-vasculaires. Très riche également en protéines, vitamines, zinc et en fer, c’est en réalité une viande particulièrement saine.

Le porc en cuisine

En règle générale, il faut le cuire longtemps, à feu doux, afin que la viande reste moelleuse à cœur. Pour une cuisson au four, privilégiez les rôtis pris dans le filet, si possible avec l’os. Si vous optez pour un braisage en cocotte, prenez un jambonneau ou un morceau d’échine. Vous pouvez également préparer un morceau de jambon frais, qui se prépare comme un gigot. Le porc est également évidemment le roi du barbecue : côtelettes, saucisses, morceaux marinés, c’est délicieux ! La pièce reine c’est le filet mignon, particulièrement tendre et savoureuse et légèrement plus chère. Marinée c’est un must.

Le porc se marie particulièrement bien avec les herbes du jardin (thym, laurier, sarriette) ou les fruits (ananas, pommes, pruneaux, notamment). Sa saveur douce permet de laisser libre court à sa créativité. 

Des associations gourmandes

  • Farcissez un filet mignon, très tendre, de Gruyère AOP suisse et de fines herbes, faites rôtir et faites cuire doucement à la cocotte avec un peu de vin blanc et un bouillon parfumé.
  • Découpez un filet, tendre et gouteux, en morceaux, faites-les dorer, sucrez-les. Faites-les cuire à feu doux. Préparez une sauce avec oignons et ail hachés, faites revenir, ajoutez des morceaux d’ananas, du gingembre. Terminez en ajoutant du Vacherin Fribourgeois AOP fondu avec de la crème fraîche. Saupoudrez de coriandre ciselée.
  • Faites mariner une poitrine de porc, tendre et parfumée, dans une marinade de vin, épices et vinaigre. Découpez en tranches. Faites-les dorer à la poêle, ajoutez des tranches fines d’Appenzeller® sur le dessus et servez.
  • Faites griller des côtes premières, très dense, à la poêle. Faites sauter des champignons à la poêle. Préparez une sauce avec du Raclette du Valais AOP fondu, crème fraîche, ajoutez les champignons émincés et grillés. Servez avec les côtes.
  • Faites dorer une échine, persillée fondante et très moelleuse, avec des oignons et de l’ail, ajoutez thym et laurier et du lait (couvrez entièrement). Faites cuire à feu doux. Incorporez des cubes de pommes de terre. Faites cuire. Saupoudrez d’Emmentaler AOP suisse au moment de servir.
  • Découpez un travers charnu et gouteux, entre chaque os. Plongez les morceaux dans une marinade à base de miel, vinaigre, ail pressé, gingembre, coriandre, sauce soja, huile. Laissez mariner 4h. Après avoir égoutté, faites dorer. Faites cuire à feu doux dans la marinade. Recouvrez de copeaux de Sbrinz AOP avant de servir.
  • Faites rôtir dans une cocotte un jarret, tendre et parfumée, puis faites-le cuire au four à basse température pendant 7h en ayant ajouté du vin blanc et un bouquet garni. Servez avec un riz blanc surmonté d’une Rosette de Tête de Moine AOP par personne.