Miel et Fromages de Suisse

S’il est un péché qui a toujours hanté l’humanité c’est bien la gourmandise ! Elle exigea parfois des trésors d’ingéniosité et beaucoup de courage pour être satisfaite ! Le cas du miel l’illustre bien : on a découvert des peintures rupestres en Espagne, en Afrique du Sud et en Inde qui le prouvent. Certaines peintures représentent des hommes se hissant au sommet de falaises, à l’aide de lianes, jusqu’à des cavités où des abeilles volantes signalent la présence d’un rayon.Les chasseurs de miel n'hésitaient pas, il y a plus de 12 000 ans, à se lancer dans de périlleuses escalades pour déloger le miel sauvage, selon des techniques que l'on peut rapprocher de celles encore utilisées aujourd'hui en Afrique, dans l'Himalaya ou en Amazonie.

Les débuts de l'apiculture

Partout dans le monde les hommes ont progressivement développé l’apiculture et la cuisine au miel. C’est le cas des Romains qui l’ont perfectionné. Les ruches étaient à l'origine très rudimentaires, troncs d'arbre évidés, mais bien vite elles ont été confectionnées en paille, en bois ou en écorce, ce que confirme l'étymologie du mot ruche, dérivé du gaulois Ruscaqui signifie écorce.

Mais l'histoire du miel ne saurait se cantonner à celle du Bassin méditerranéen. Elle connaît des développements tout aussi passionnants dans la civilisation aztèque, où le miel figurait au menu dès le petit déjeuner, dans une boisson au cacao mêlée de miel, de piment et de vanille. La bouillie de maïs au miel est un aliment de base chez tous les peuples amérindiens. Et si l'on part à l'exploration du continent asiatique, on s'aperçoit non seulement que l'apiculture est mentionnée en Chine dès le XVIe siècle avant J.-C. mais également que le premier pain d'épices authentique de l'histoire du monde semble bien être chinois.

Miel et fromages

Miel et fromage ont été très rapidement mélangés, l’acidité de l’un compensant la douceur de l’autre. A propos des combattants Thraces, l'historien géographe grec Strabon écrivait : "Ils ne mangent pas la viande de leur bétail, par dévotion. Ils se nourrissent de miel, de lait et de fromage. » Un régime auquel souscrivent aussi les Egyptiens, avec de nombreuses préparations de gâteaux au miel, aux fruits et au fromage. Pour les Romains le miel était naturellement considéré et servi comme un dessert, seul ou avec du fromage.

Accords miel et Fromages de Suisse

  • Miel de bruyères et Appenzeller® : Miel doré et ambré au goût sauvage et intense des landes où poussent les bruyères, avec une pointe de caramel, il accompagnera un Appenzeller® corsé... pour les amateurs de sensations.
  • Miel toutes fleurs et Tomme Vaudoise : Miel doré, ambré ou clair, crémeux ou liquide, cocktail luxuriant des fleurs de plaine et des fleurs sauvages. Sa subtilité se marie parfaitement à la douceur et au goût crémeux de la Tomme Vaudoise.
  • Miel de lavande et Sbrinz AOP : Emblématique de la Provence, miel ambré, clair très parfumé, fortement aromatique, délicats et acidulé, un mariage étonnant et gourmand avec la saveur corsée et la texture du Sbrinz AOP.
  • Miel d’acacias avec noisettes et Vacherin Fribourgeois AOP : Miel blond, clair et liquide, on y retrouve le parfum subtil de la fleur d’acacia, il sera idéal pour déguster un Vacherin Fribourgeois AOP. Ajouter des noisettes...c’est un délice !
  • Miel de montagne et Gruyère AOP suisse : Miel corsé, aromatique de couleur ambré, ses saveurs de fleurs de montagnes sont délicates, suaves et boisées, l’alliance parfaite avec le goût aromatique du Gruyère AOP suisse.
  • Miel de tilleul et Tête de Moine AOP : Miel ambré, clair, très parfumé, Tête de Moine AOP et miel, des saveurs osées, une association juste parfaite !