Associations Champagne et Fromages de Suisse

Le vin des rois

Les vins de la Champagne ont rapidement été réputés en raison de leur association avec la couronne de France. Au début du moyen Âge ce sont les prêtres et les moines qui s’occupaient  de la vigne et développèrent les techniques viticoles et vinicoles, comme le fameux Dom Perignon qui développa et améliora l’assemblage. Saint Rémi, évêque de Reims qui baptisa Clovis, résidait dans une villa ceinte de vignes. Les vins de Champagne furent sacrés en même temps que le roi des Francs ! Pendant 1 millénaire les rois de France furent sacrés à Reims, occasion de festins où les vins de Champagne coulaient à flots. Son image prestigieuse franchit rapidement les frontières de classe et géographiques : la 14 juillet 1790 la Fête de la Fédération fut fêtée au Champagne ! Petit à petit le Champagne est ainsi devenu ce que nous connaissons : le vin des grandes occasions, des baptêmes jusqu’aux victoires !

Il se fait mousser

Mais pourquoi des bulles ? Il existe des vins pétillants depuis l’origine de la production vinicole. Un papyrus égyptien en mentionne dès 522 après JC. Le phénomène est dû à une deuxième Fermentation, expliquée par la fermentation incomplète du moût. Pendant longtemps on a considéré que c’était un défaut du vin ! On maîtrisait d’ailleurs mal le phénomène, qui n’était pas associé à un de de vin particulier. Néanmoins un poème de 1320 cite le vin d’Epernay : « clair, brillant, fort, fin, frais, sur la langue pétillant. » Mais beaucoup d’autres vins pétillaient naturellement : des vins de Bourgogne, de Beaune, d’Aix, de Chably… !

Le Champagne fût le premier vin mousseux, et pas seulement pétillant. C’est dans les années 1670-1690 que l’on commence à maîtriser la production. C’est la première fois que l’on associe le pétillement à un terroir précis et que l’on invente des techniques de vinification spéciales pour le produire. Mais ce n’est qu’à la fin du 18ème siècle que vignerons de Champagne maîtrisèrent réellement la seconde fermentation. On inventa des bouteilles plus résistantes, des bouchages au liège avec des ficelles de lin puis du fil de fer, ajout de sucre dans du vin déjà en bouteille, élimination du dépôt par la technique du dégorgement… Ce n’est qu’ensuite que d’autres terroirs, en France et ailleurs, imitèrent les méthodes champenoises. 

Champagne et Fromages de suisse

Alliance étonnante, tendance… Et pourtant ! Que de points communs entre le Champagne Et Les Fromages de Suisse ! Deux produits du terroir, deux produits de tradition, issus de siècles d’innovation et de transmission de savoir-faire ; deux produits d’excellence connus reconnus dans le monde entier ! Et pour couronner le tout, Louis XIV adorait les deux ! Le Champagne a coulé à flots lors de son sacre et il faisait venir des meules de Gruyère suisse à Versailles !

Champagne et Fromages de suisse, faites danser les papilles !

On ne le répètera jamais assez : les mariages les plus harmonieux pour le fromage ont toujours lieu avec des vins blancs, et non des vins rouges. Et comme le Champagne appartient à cette grande famille cette association met les papilles en ébullition et envoûte les palais les plus délicats. Le duo champagne et Fromages de Suisse va s’imposer sur les fêtes de fin d’année !

Brut, sec, rosé ou Blanc de Blancs, la palette de saveurs est très variée dans les Champagnes.

Quelques idées d’accord

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.