C’est de saison, les repas simples et vitaminés pour la rentrée des classes

C’est la rentrée et le moment de mettre au point des déjeuners et gouters malins, gourmands et sains pour les bambins, sans se laisser déborder par le temps ! L’alimentation est un élément essentiel de la santé et de l’attention en classe. Découvrez nos astuces pour composer des menus équilibrés pour tous les moments de la journée.

Chaque repas est important et spécifique. Vos menus doivent toujours comporter des produits frais, des fruits, des légumes et des produits laitiers. Ecartez au maximum les pâtisseries industrielles et les sodas sucrés, même si c’est plus simple à préparer. N’hésitez pas à renouveler vos menus chaque semaine ou chaque mois, afin d’élargir la palette des saveurs de vos enfants et éviter l’ennui, tout simplement. 

Le petit-déjeuner

Evidemment indispensable et majeur, le petit-déjeuner rompt un jeûne de 10h ! Il doit donner des glucides (pain, biscotte, céréales – pas trop sucrées…) qui aideront l’enfant à se concentrer toute la matinée. Egalement des fruits (vitamines) et des produits laitiers (calcium) pour la croissance et une boisson (chocolat chaud, jus de fruit, eau) pour l’hydratation. Un bon petit-déjeuner évite l’en-cas de 10h, source de surpoids.

Le déjeuner

Il doit être le plus équilibré possible. Il doit contenir une portion de légumes (pour les fibres, les vitamines et les minéraux essentiels au bon fonctionnement de l’organisme), une portion de viande (ou de poisson ou d’œufs) pour les protéines, une portion de féculents (pain, riz, pommes de terre…), un produit laitier pour le calcium qui favorise la croissance (un yaourt plutôt qu’un dessert lacté…surtout sucré) et enfin un fruit pour les vitamines. Privilégiez les cuissons les moins grasses possibles, évitez par exemple les frites et les sauces qui les accompagnent… N’oubliez pas l’eau, plutôt que les boissons sucrées.

Le goûter

C'est un petit-déjeuner miniature, donc produit céréalier, produit laitier et fruit mais en quantité moindre.
Si votre enfant n'a pas faim, ne le forcez surtout pas. Evitez les goûters tardifs qui coupent l'appétit pour le dîner et déséquilibrent par la même occasion toute l'alimentation.

Le dîner

Il doit avoir la même structure que le déjeuner, et surtout il doit le compenser. Si le déjeuner a été important il faut un diner plus consistant et inversement. Il vaut mieux, toutes choses égales par ailleurs, privilégier le déjeuner. Si les féculents ont dominé au déjeuner, il faut plus de légumes au diner, etc. 

Idées gourmandes pour des repas vitaminés