C’est de saison, les fruits d’hiver, avec Les Fromages de Suisse

Souvent originaires de pays plus ensoleillés, mangue, kiwi, ananas, banane, grenade, oranges, mandarines…Ils apportent fraicheur, douceur et soleil au cœur de l’hiver et se prêtent volontiers aux jeux du sucré-salé dans les plats. 

La mangue

Elle est originaire d’Asie du Sud et pousse sur le manguier, un arbre qui peut atteindre 15 mètre et porter jusqu’à une centaine de fruits par an. Elle est aujourd’hui cultivée dans toutes les régions tropicales. Ce gros fruit charnu à la pulpe juteuse est très parfumé. La mangue se déguste optimalement de décembre à février. Elle est riche en vitamines aux propriétés antioxydantes et en fibres. Elle permettrait de prévenir le vieillissement cellulaire.

Le kiwi

Il est originaire de Chine et pousse sur une liane ressemblant à la vigne. Ce sont les Jésuites qui l’ont exporté en Floride, Nouvelle-Zélande et en Europe, en tant que plante décorative dénommée « groseille de Chine ». Ls premiers plants arrivèrent en France en 1904 et l’unique plant femelle (le seul à donner des fruits), étudié au Muséum d’histoire naturelle, fructifia en 1937. Il s’est peu à peu imposé dans le monde entier à partir des années 60.  Le kiwi aime les milieux montagnards tropicaux, il est cultivé en France, au Japon, en Grèce, au Chili, aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande… La France est le cinquième producteur mondial ! Le kiwi est une source de vitamine C (un kiwi en contient plus qu’une orange !), mais aussi de vitamine A et E, de calcium, de fer et d'acide folique. Riche en fibres, il favorise le transit intestinal. Grâce à la présence de polyphénols, le kiwi améliore les capacités immunitaires.

L’ananas

Il nous vient de Guadeloupe, d’où Christophe Colomb ramena quelques fruits en 1493. Les Indiens d’Amérique centrale et des Caraïbes le consommaient déjà depuis plusieurs siècles. En Europe il fût d’abord cultivé en serres chaudes, en Hollande, puis en Grande-Bretagne avant d’arriver en France. Aujourd’hui il est essentiellement cultivé en Asie du Sud-Est, en Amérique centrale et en Afrique. L’espèce la plus cultivée est le Cayenne lisse, qui viendrait de la Guyane, comme son nom l’indique. A la Réunion et à Maurice c’est le Queen Victoria qui l’emporte. Plus petit il a une saveur sucrée comme un bonbon. L’ananas contient de la broméline, un enzyme qui exercerait de multiples actions : anti-inflammatoire, antitumorale, anti-oedémateuse, en plus d’aider à la digestion et d’améliorer le système circulatoire et cardiovasculaire.

La grenade

Elle est originaire de Perse, l’Iran actuel, où elle reste aujourd’hui très présente en cuisine. Le grenadier a été introduit à Rome à partir de la victoire des Romains sur les Carthaginois (Tunisie actuelle) lors des Guerres puniques en 146 av. JC. Elle fût d’ailleurs longtemps appelée « pomme punique » ou « pomme carthaginoise ». La culture du grenadier en Europe commença en Espagne après les conquêtes arabes, la ville de Grenade doit d’ailleurs son nom au succès de sa culture. Elle fût introduite en Amérique du Sud par les conquistadors espagnols. Aujourd’hui elle est principalement produite en Iran, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, en Turquie et en Californie. C’est l’un des fruits les plus réputés pour la santé : ses graines entournées par l’arille (la partie rouge et charnue) sont riches en antioxydants et protègent le système cardio-vasculaire. En Israël et en Arménie en fabrique également un délicieux vin de grenade.

La clémentine

La clémentine doit son nom à son inventeur ! Le Père Clément, un religieux agronome de la région d’Oran en Algérie, qui l’inventa au début du 20ème siècle en hybridant des mandarines et des oranges amères (le bigaradier). Plus acidulée et moins sucrée que la mandarine, la clémentine est aussi plus facile à déguster, la peau se séparant plus facilement de la chair et n’ayant pas de pépin. Elle est aujourd’hui cultivée au Maghreb, au Liban, en Italie et en France (98% de la production nationale se fait en Corse). La mandarine est particulièrement riche en vitamines C ! Mais également en vitamine P grâce à certains pigments qui permettent une meilleure diffusion de la vitamine C. 

La banane

C’est peut-être l’une des premières cultures alimentaires cultivées par l’homme, il y a environ 10 000 ans en Nouvelle-Guinée (ile océanienne). Elle s’est ensuite diffusée en Asie et en Afrique. Selon certaines sources Alexandre le Grand la découvrit lors de sa conquête de l’Inde. Elle ne se diffusa en Europe qu’à partir de la conquête arabe, vers 650 et ce sont les Portugais qui l’implantèrent en Amérique centrale. Le mot « banane » est un dérivé du portugais, lui-même sans doute dérivé de l’arabe banan qui signifie « doigts ». A partir du 19ème siècle elle se diffuse dans le monde entier dans un marché dominé par des entreprise américaines qui multiplient les bananeraies en Amérique centrale et possèdent d’importantes flottes navales pour les exporter en Europe. 

Des idées gourmandes

  • Sur des bananes rôties, avant de servir ajouter du Raclette du Valais AOP fondu.
  • Ananas, grenade, feuilles de menthe et dés de Gruyère AOP suisse pour une salade parfumé et exotique.
  • Sur un carpaccio de clémentine, ajouter un peu de crème de vinaigre balsamique servir avec de belles Rosettes de Tête de Moine AOP.
  • Une salade originale : kiwi, clémentines, roquette, grenade, ciboulette ciselée, et fines tranches de Vacherin Fribourgeois AOP.
  • Avec une salade de mangue et kiwis en tranches très fines, ajouter des grains de grenade, des feuilles de basilic, terminer avec du Sbrinz AOP en copeaux.