Le saviez-vous ?

L’AOP, ou Appellation d’Origine Protégée, s’inscrit dans la continuité de l’AOC, l’Appellation d’Origine Contrôlée, mais au niveau européen. L’AOC a été inventée en 1935, en France, afin de protéger les productions agricoles locales de concurrences déloyales. D’abord appliquée au vin, cette appellation protégeait le nom de certaines productions, en en limitant l’usage en fonction de terroirs et de méthodes de production. En 1992 la Commission Européenne a voulu harmoniser les différents labels de qualité : les AOC sont devenues des AOP.

AOC et AOP garantissent ainsi au consommateur que toutes les étapes de production ont lieu dans l’aire géographique délimitée de l’appellation, de la production du lait jusqu’à l’affinage des fromages. Les produits qui en bénéficient tirent exclusivement leur authenticité et leur typicité de cette même origine géographique, composée de facteurs naturels et des facteurs humains. Les conditions de production de chaque AOP sont consignées dans un cahier des charges, validées par l’État et contrôlées de manière régulière par des organismes indépendants. Cette information est accessible en toute transparence aux consommateurs www.inao.gouv.fr.

Les fromages, beurres et crèmes AOP garantissent des aliments de qualité, typiques, élaborés dans le respect de l’environnement et du bien-être animal. Ils sont issus de filières dynamiques et permettent de maintenir des emplois dans les zones rurales, notamment les zones agricoles défavorisées (montagne, piémont, zones intermédiaires…). En effet, par définition les AOP ne peuvent être délocalisables. Propriété collective, l’AOP place les hommes et leurs savoir-faire au cœur de la démarche. Les filières AOP investissent également les champs de la recherche et de l’innovation pour renforcer leurs pratiques dans une logique de développement durable. Et il ne peut en être autrement : avec pour fondement de leur identité le terroir, une AOP ne peut se projeter dans l’avenir qu’en assurant la préservation de ce même terroir pour les générations futures.

Depuis le 1er mai 2009, le logo européen AOP ou la mention littérale « Appellation d’Origine Protégée », est obligatoire sur les emballages de tous les produits bénéficiant du logo AOC français et qui ont rejoint la famille des AOP européennes, à l’exception du vin qui peut conserver le logo de l’AOC.