Pourquoi la vitamine A est indispensable ?

A, B, D, E, PP, B12… les vitamines épellent l’alphabet de la bonne santé et on se dit qu’il faudrait se faire une bonne cure pour retrouver du poil de la bête pour la rentrée… Mais pourquoi au juste ? Chaque vitamine a ses qualités propres et ses sources d’approvisionnement… Aujourd’hui partons à la découverte de la vitamine A !

Rappelons que les vitamines sont des molécules organiques dont notre organisme a besoin en faibles quantités et qu’il ne peut pas produire lui-même. On les classe généralement en hydrosolubles (solubles dans l’eau), dont l’excédent est éliminé, et les liposolubles, qui sont solubles dans les graisses, et donc stockées dans nos graisses. Bonne et mauvaise nouvelle à la fois !

La vitamine A, ou rétinol, est du deuxième genre. Comme son nom l’indique, elle aide à avoir une bonne vision. Elle est même indispensable, en particulier en situation de lumière crépusculaire. Mais elle participe plus généralement au maintien en bon état de la peau et des muqueuses, elle soutient nos défenses immunitaires,  favorise la croissance cellulaire et celle des dents et des os. Elle protège également des maladies cardiovasculaires.

On trouve de la vitamine A, sous sa forme directe de rétinol, dans beaucoup d’aliments d’origine animale, et uniquement dans ceux-ci : les huiles de poisson, le foie, le jaune d’œuf, le fromage… et le caviar… Les fromages à pâte pressée cuite sont riches en vitamine A !

Sus sa forme indirecte, de pro-vitamine A (ou Béta-carotène), qui est ensuite transformée en vitamine A par notre organisme, on la trouve dans les carottes, les épinards, les patates douces ou les poivrons rouge et dans la mâche. Le melon, la mangue et les abricots en contiennent également, sans oublier les myrtilles et les fruits à baies noires, comme le cassis, les bleuets…

Vous voulez savoir si vous en manquez ? Sachez qu’un déficit se traduit notamment, par des yeux rouges et une sécheresse de la peau, cheveux ternes. Une fragilité de l’émail des dents peut également être un signe, ainsi qu’une perte récurrente de l’appétit et une perte de la vision nocturne. Mais attention aux excès !