Le saviez-vous ? Le goût, source d’émotion ?

Grâce à nos papilles sensitives, nous sommes capables de sentir l’amer, le chaud, l’acide, le salé… Mais le goût ce n’est pas que la saveur, c’est une impression poly sensitive, qui fait intervenir l’odorat, la vue… Qui n’a pas un jour repoussé un plat rien qu’en voyant sa couleur ou en raison de son odeur ? Le goût est étroitement lié aux sensations perçues via les autres sens. Saveur, odeur, texture et couleur participent au jugement négatif ou positif que nous établissons sur un aliment.

Le goût se cultive, comme l’écrivait Balthasar Gracian, c’est-à-dire qu’il s’éduque, qu’il y a des saveurs plus difficiles et complexes dont le goût ne s’acquiert que par la répétition et la maturité. Il se développe dès le plus jeune âge et dure toute la vie. Ce que nous mangeons à l’âge adulte est largement influencé par ce que nous avons mangé avant l’âge de 3 ans. Mais nous pouvons évoluer à condition de dépasser nos premières impressions.

L'apprentissage du goût est une étape primordiale car à l'âge adulte, nos goûts alimentaires en disent long sur qui nous sommes. En effet, le goût est d'abord preuve de connaissance. Une personne qui saura reconnaître un bon vin d'un mauvais sera alors valorisée : elle a bon goût. La connaissance peut être signe de statut social. Le goût de chacun est aussi largement influencé par nos origines et notre culture. Chaque continent, chaque pays a ses propres traditions culinaires.

Le goût créé des préférences et surtout suscite des émotions. C’est un stimulus spécial puisqu'il est relié directement à une partie émotive du cerveau, l'amygdale. Ainsi en dégustant un aliment, les souvenirs personnels reviennent en tête... notre enfance, nos traditions, nos voyages... mais aussi une personne, une ambiance, un fou rire, un moment de tristesse... Des chercheurs américains ont prouvé le goût à lui seul peut provoquer du plaisir. Oui il y a donc bien un lien fort entre le goût et les émotions. Proust, mieux que personne, l'avait déjà souligné grâce à sa fameuse « madeleine ».

Alors … faites découvrir les saveurs des Fromages de Suisse, dès leur plus jeune âge à vos enfants, ils deviendront et resteront des gourmets tout le long de leur vie.