Le chou Kale, c’est tendance

Une consommation de masse Outre-Atlantique

L’information peut paraître surprenante : au pays du hamburger et du hot-dog, c’est un chou qui a le vent en poupe. Les Américains en raffolent et il est en train de prendre la place des épinards, de s’imposer en salade et même de remplacer les chips ! Plein de nutriments, c’est un légume santé autant qu’un légume plaisir.

Le kale est une variété ancienne de chou, non pommée, longtemps réservée à l’alimentation animale. Mais ses qualités nutritives et le succès grandissant de l’alimentation végétarienne l’ont peu à peu ramené sur les étals. En France, on l’appelle traditionnellement chou frisé ou chou vert ou chou plume. Les feuilles, qui peuvent être vertes, violettes ou noir foncé, sont généralement frisées et montées sur des tiges qui peuvent atteindre jusqu’à 2 mètres, mais elles sont généralement consommées quand elles font 30-40cm.

Résistant au froid, le kale est surtout consommé en hiver, après les gelées, au moment où ses tiges florales sont tendres et raffinées. Son apport en vitamines est intéressant, car rare en hiver. Une astuce est d’ailleurs de congeler les feuilles, juste avant de les préparer, ce qui en fait ressortir le goût légèrement sucré. Il est toutefois consommé toute l’année, cuisiné ou en salade. Aux Etats-Unis, le kale est cuisiné à toutes les sauces. On le retrouve en smoothie avec du kiwi, en chiffonnade zestée au citron vert ou encore en «kale-mayonnaise» pour accompagner les fruits de mer. L’engouement est tel qu’un psychiatre new-yorkais en a même fait un livre de recettes !

Un chou miracle ?

Peu calorique, riche en fibres, le kale est reconnu pour ses nombreuses vitamines. 100 g de kale apportent 300% des apports journaliers recommandés en vitamine A, 200% en vitamine C et 1000% en vitamine K ! Il est également riche en minéraux ! 100 g couvrent 40% de nos besoins en manganèse, 15% en calcium, 14% en cuivre, 13% en potassium et 10% en fer. Il regorge également d’antioxydants qui renforcent notre système immunitaire.

4 modes de cuisson

  • Au four. En chips (au sel, nature, à la sauce soja, à l’huile d’olive…), entre 12 et 20 minutes à 150°C. 
  • À la vapeur. Placez les feuilles de choux dans le panier vapeur, après avoir enlevé la nervure centrale. Le temps de cuisson varie entre 4 minutes et 6 minutes.
  • À l’eau. Placez les feuilles de choux dans une grande casserole. Recouvrez-les d’eau salée additionnée d’une petite pincée de bicarbonate (permet de préserver la couleur). Le temps de cuisson varie entre 4 et 6 minutes.
  • À la poêle. Qu’elles soient précuites, crues ou congelées, après les avoir coupées en lanières, vous pouvez les faire cuire à la poêle dans du beurre, de l’huile… le temps que les feuilles s’attendrissent.

Des idées gourmandes

  • Salade de poulet, chou kale et dès de Gruyère AOP suisse, un assaisonnement huile de noisette et vinaigre de cidre.
  • Salade de chou kale, pommes, groseilles, noix et Vacherin Fribourgeois AOP, assaisonner avec un vinaigre de framboise et huile de sésame.
  • Salade de chou kale, quinoa, tomates, avocats, oignons rouges, pois chiches et fromage Appenzeller® en lamelles. Assaisonner avec huile d’olive, vinaigre balsamique. Ajouter des feuilles de menthe ciselées.

Retrouvez la recette de la Salade de kale, grenade et Tête de Moine AOP.