Le 1er août, c’est fête nationale en Suisse

La fête nationale suisse est célébrée pour la première fois en 1891, à l'occasion de la commémoration du 600ème anniversaire du pacte du 1er août 1291. Ce jour-là une quarantaine de rudes montagnards se sont réunis dans la prairie de Grütli, au-dessus du lac des Quatre-Cantons et se prêtèrent mutuellement assistance contre les exactions de l’empereur Rodolphe 1er de Hasbourg, dont les domaines empiètent de plus en plus sur les territoires indépendants des communautés paysannes des « pays forestier ». Ils représentent 3 cantons, Uri, Schwyz et Unterwald. Le Serment de Grütli marque la naissance de la nation suisse, même si les acteurs ne le savaient pas.

Chaque commune organise à la tombée de la nuit un feu de joie ou un cortège aux lampions, voire un feu d’artifice. Le feu de joie rappelle les signaux utilisés auparavant comme moyens visuels de communication. La Fête nationale est également célébrée sur la prairie du Grütli, là où, selon la légende, les premiers Confédérés auraient prêté le Serment unificateur. Chaque année une région linguistique est chargée d’organiser la fête nationale « fédérale », qui est diffusée à la télévision, dans les 4 langues officielles de la Suisse.