Du vert dans l’assiette c’est tendance

Manger bien, c’est manger sain. Et le pourcentage de vert dans l’assiette semble toujours être un bon indicateur du « manger sain ». Cette tendance va prendre encore plus d’ampleur en 2015.

Ce ne sont pas les plus séducteurs dans l’assiette surtout auprès des enfants ! Et pourtant, ils sont riches en vitamines, fibres, antioxydants et minéraux. Bien cuisinés, ils sauront séduire les irréductibles mangeurs de steaks-frites.

Une précision s’impose d’emblée : les légumes verts ne sont pas nécessairement verts et inversement ! On entend par là tous les légumes qui ne font pas partie de la famille des féculents ni des légumes secs. Le navet et le panais en sont par exemple… mais pas les petits pois. Un régime équilibré devrait idéalement être composé d’un tiers de féculents, d’un tiers de protéines et d’un tiers de légumes verts. En effet, très pauvres en protéines et lipides, ils préviennent la prise de poids. Riches en fibres solubles et insolubles, ils améliorent le transit et entretiennent la flore intestinale, ce qui a tendance à éliminer le cholestérol. Très riches en eau (de 70 à 90%) ils favorisent l’hydratation. Sans oublier les nombreux antioxydants, sels minéraux et vitamines qu'ils contiennent !

Pour une cuisson qui préserve leurs qualités nutritives, leur fraicheur et leur croquant, nous vous conseillons soit la vapeur soit le wok. C’est comme ça qu’ils sont meilleurs et plus sains ! Certains doivent être cuits à l’étuvée pour sublimer leurs saveurs, avec un peu de matière grasse et du sel. D'autres, s’ils ne sont pas trop cuits, ne perdent pas leur valeur nutritionnelle : c’est le cas par exemple des poireaux et des endives.

Et pourquoi ne pas les accompagner avec Les fromages de Suisse ? Choux de Bruxelles et Gruyère AOP suisse, salade d’épinards et Appenzeller®, poireaux et crème à l’Emmentaler AOP suisse.